la berberine bio et le diabète

Boutique Biologiquement.com
[Total : 37    Moyenne : 2.6/5]

Juan (42 ans) qui habite en Angleterre, avec qui je corresponds régulièrement, m’indique qu’il prend de la berbérine 3 fois par jour (gélules de 500 mg) en faisant l’un des régimes préconisé dans ce blog. Juan ajoute « je suis très en forme, je cours plus vite qu’avant, mes battements de cœur sont très bien. Je me sens comme avant, rien à signaler. Alors je continue pendant trois mois… ».

Juan m’adresse ce dernier mail : « Il y a 8 ans on arrière, j’avais toujours plus de 120 en glucose à jeune, le résultat de l’analyse aujourd’hui me donne très en dessous. Jusqu’à l’année dernière quand je vivais en Belgique, j’avais un glucose à jeune de 168. Mon médecin traitant m’a prescrit Metformax 860mg, 3 gélules par jour, durant presque un an. J’ai pense alors à quelque chose de naturel et d’efficace. Les prochains résultats seront meilleurs, ma nourriture est à base de poisson, légumes, fruits frais et secs, amandes, noix, cacahuètes, des dattes et bien évidemment un avocat par jour comme nous l’avions évoqué ainsi que de l’exercice physique régulier ».

Juan est l’exemple même de la personne qui a pris au sérieux son diabète et qui a changé complètement sa façon de vivre. Cela ne l’empêche en rien de vivre, de travailler et de voyager. Il est aujourd’hui revenu à des taux très corrects pour un diabétique de type 2. L’université de Newcastle (GB) travaille sur des protocoles similaires pour renverser le diabète. Les premières conclusions sont prometteuses et certains de leurs patients ont retrouvé une vie normale sans diabète. Un grand Merci à Juan.

La berbérine bio un principe actif extrait du Berberis vulgaris épine-vinette, contre le diabète de type 2 et anti cancer naturel puissant
La berbérine bio un principe actif extrait du Berberis vulgaris épine-vinette, contre le diabète de type 2 et anti cancer naturel puissant

Pour ma part, je suis le même protocole que Juan avec des résultats similaires.

La berbérine bio est un alcaloïde produit par certains végétaux qui est très utilisé dans la pharmacopée asiatique. Parmi les plantes médicinales, la berbérine bio est un alcaloïde de l’isoquinoléine que l’on trouve dans l’espèce Berberi., fait partie des substances peu connue du grand public occidental. Pourtant elle est en passe de devenir le nouveau produit contre le vieillissement et le-diabète puisqu’en améliorant la sensibilité à l’insuline et en favorisant le transport du glucose dans les cellules, elle permet à l’organisme de mieux utiliser à la fois le glucose et l’insuline et ainsi d’abaisser la glycémie.

Une fois admise l’intestin grêle, la berbérine bio est absorbée dans le sang avant d’accéder les cellules de l’organisme. C’est sur l’AMPK (Adenosine Monophosphate activated Protein Kinase), une enzyme élémentaire de l’organisme, que va manifester principalement la berbérine bio. Chargée de maîtriser la production et la consommation de l’énergie par votre corps, l’APMK est responsable d’un surhaussement du taux de cholestérol, de pression artérielle ou encore d’hyperglycémie lorsque ses niveaux sont déstabilisés.

La berbérine bio aurait, des effets avantageux sur les maladies métaboliques (diabète de type 2, états pré-diabétiques) et maladies cardiovasculaires présentes dans les sociétés occidentales. La Fédération Internationale du Diabète prononce que le nombre de diabétiques va passer de 285 millions en 2010 à 438 millions en 2030.

Efficacité de la berbérine bio sur les patients diabétiques

En 2012, une méta-analyse de chercheurs de l’université de Wuhan en Chine a compilé les données de 14 essais cliniques portant sur des médications à base de berbérine bio. Ces expérimentations comprenaient en tout 1.068 patients. Les chercheurs en ont conclu que la berbérine bio était capable et performant pour traiter l’hyperglycémie : elle a bien un effet hypoglycémiant, c’est-à-dire qu’elle minimise le taux de glucose dans le sang (la glycémie). La berbérine bio était aussi étonnante contre les dyslipidémies, à savoir les anomalies dans les lipides sanguins. En tout, la berbérine bio a donc des effets avantageuses sur le contrôle du diabète et du métabolisme des lipides. Cependant, il faut noter que ces études étaient souvent de petite ampleur, ce qui limite leur fiabilité.

À titre d’exemple, citons cette recherche de 2008 parue dans la revue Metabolism comptant 36 adultes chez qui un diabète de type 2 venait d’être diagnostiqué. Pendant trois mois, 18 d’entre eux ont été soignés avec la metformine, un médicament généralement prescrit aux diabétiques, tandis que les 18 autres ont pris de la berbérine bio. La dose utilisée était de 500 mg, prise trois fois par jour, au début du repas. Les chercheurs ont observé que l’effet hypoglycémiant de la berbérine bio était similaire à celui de la metformine.

La berbérine active l’AMPK

L’AMPK (Adenosine Monophosphate activated Protein Kinase) est une enzyme ubiquitaire élémentaire, qui joue un rôle dans l’homéostasie énergétique cellulaire. L’activation de l’AMPK a principalement pour effet :

– d’accélérer l’oxydation des acides gras hépatiques et la cétogenèse,
– d’inhiber la synthèse du cholestérol, la lipogénèse (formation de graisses) et la synthèse des triglycérides,
– de stimuler l’oxydation des acides gras dans les muscles squelettiques et l’absorption du glucose par les muscles et enfin
– de moduler la sécrétion d’insuline par les cellules bêta du pancréas.

Les effets de la berbérine bio dans l’intestin

Au niveau intestinal, il peut exister une perméabilité de la paroi avec ou sans inflammation pénible. De même qu’une inflammation douloureuse ou non peut amener petit à petit à une porosité intestinale. Une trop grande perméabilité intestinale peut engendrer des phénomènes d’intolérance et d’allergie, sans compter que lorsque l’intestin dysfonctionne, c’est tout le système immunitaire qui est mis à mal.

Il est important de noter que la berbérine bio soit aussi un inhibiteur de l’alpha-glucosidase, une enzyme intestinale qui dissous les hydrates de carbone en monosaccharides. L’inhibition de cette enzyme va induire à une absorption réduite des glucides alimentaires.

La berbérine bio a une activité antimicrobienne remarquable et bloque la division cellulaire des bactéries dans le tractus gastro-intestinal. La berbérine bio a montré qu’elle était opposée aux agents de nécroses tumorales. L’action antibiotique et la protection de la barrière étanche des cellules peuvent favoriser en partie à l’effet antidiabétique.

Le foie joue un rôle central dans le métabolisme du glucose, de nombreuses études ont porté sur les effets de la berbérine bio en particulier dans certaines maladies du foie. Des résultats obtenus dans une autre étude, on montré que la berbérine bio avait une implication positive sur l’hépatite B et l’hépatite C chronique des patients atteints de diabète de type 2 ou une altération de la glycémie à jeun.

La fonction hépatique a été fabuleusement et amplement améliorée chez ces patients, par la diminution des taux d’enzymes hépatiques. Les données montrent que la stéatose hépatique a été atténuée par la berbérine bio, par l’inhibition de la synthèse des acides gras. Berbérine a diminué la glycémie à jeun par inhibition directe de gènes néoglucogenèse, entre autres dans le foie. D’autres études ont montré que dans des modèles de rongeurs obèses et diabétiques, le traitement par la berbérine bio a réduit le poids du foie, et les taux des triglycérides plasmatiques ainsi que le taux de cholestérol.

Le dosage moyen recommandé dans toutes ces études (en relation du taux de berbérine) varie de 2 à 2,5 g par jour, répartis en deux ou trois prises, avant les trois repas principaux. Pour en ressentir pleinement ses effets, il est souhaitable d’effectuer le traitement sur trois mois minimum, puisque son action optimale s’observe après deux semaines de prise régulière. Attention, vous devez continuer à prendre vos médicaments régulièrement, notamment les antidiabétiques.

Deux nouvelles études récentes montrent que l’efficacité de la berbérine bio est supérieure à la metformine dans le diabète de type 2. Dans une première étude, des adultes ont été invités à prendre de la berbérine bio et d’autre de la metformine. Le traitement avec la berbérine bio était basé sur une prise de 500 mg 3 fois/jour sur 3 mois. La prise de la metformine était identique sur une valeur de 500 mg, 3 fois par jour. L’effet hypoglycémique de la berbérine bio est identique à la metformine, sans effets secondaires particuliers. La metformine reste le premier médicament pour les diabétique de type 2 et en particulier pour les personnes en surpoids ou obèses.

Pour le groupe berbérine bio, on a relevé les résultats suivants :

L’Hémoglobine A1c baisse de 9.5% à 7.5% (soit 21% de réduction)
La glycémie à jeun (FBG) baisse de 190 à 124 mg/dl
La glycémie postprandial (PBG) baisse 356 à 199 mg/dl
Les triglycérides passent de 100 à 79 mg/dl
Dans une dernière étude publiée récemment, la berbérine à démontré qu’elle pouvait faire baisser le Cholestérol et les Triglycérides. Les résultats sont les suivants :

Les triglycérides baissent de 220 à 141 mg/dl.
Le cholestérol total baisse de 205 à 168 mg/dl.
Le cholestérol LDL baisse de 124 à 98.6 mg/dl.
L’épine-vinette (Berbérine) n’a pas fini de livrer ses secrets surtout pour le traitement du diabète de type 2.

2 Replies to “la berberine bio et le diabète”

  1. Bonjour,
    Quels sont les complément alimentaire que vous conseillez pour guérir du diabète?
    Je viens bientôt commencer ma cure de berberine acheter sur la boutique du laboratoire Biologiquement, mais je voudrais savoir s’il y a d’autres produits naturels qui peuvent accélérer le traitement, j’ai un peu de surpoids aussi. J’aimerais connaître une méthode facile pour pouvoir perdre un peu de poids.
    Merci

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message, le diabète est caractérisé par un taux de sucre (ou glycémie) dans le sang trop élevé. Une « hyper-glycémie ». Lorsqu’on mange, le taux de sucre dans le sang augmente. C’est normal : les glucides sont transformés par le processus de digestion en glucose (= du sucre) qui passe dans le sang au moment de la digestion, dans l’intestin. Et hop, ça envoie un signal au pancréas qui sécrète la fameuse insuline. Cette hormone permet la diminution de la glycémie du sang car elle stimule le stockage du glucose. Mais ce n’est pas la seule hormone qui intervient, et le pancréas n’est pas le seul organe non plus à avoir un rôle dans la baisse de la glycémie. Et c’est là que ça se complexifie : foie, reins, systèmes nerveux.. Donc lorsqu’on est atteint de diabète, c’est qu’il y a quelque part dans la chaîne, un dysfonctionnement. Seules des analyses peuvent permettre de l’identifier et de trouver les solutions adaptées. C’est le rôle du médecin.

      Les plantes peuvent aider à différents niveau en cas de diabète, que ce soit en mimant le rôle des hormones, en protégeant les organes des conséquences du diabète, en abaissant le taux de sucre dans le sang, en limitant son absorption intestinale…

      La pulpe de fruit de baobab bio Baomix possède un indice glycémique faible, ce qui la rend donc consommable par les personnes diabétiques. Par contre, nous vous conseillons de la consommer nature. La poudre de baobab bio baomix est très riche en fibres : 44 gr pour 100 gr de poudre, dont la moitié (22 gr pour 100 gr) sont des fibres solubles.

      Les fibres solubles contribuent à faire baisser notre taux de cholestérol sanguin, de ralentir l’absorption du glucose dans le sang (car elles modèrent la sécrétion d’insuline produite par notre pancréas en présence trop élevée de sucre).

      Ce sont les fibres solubles qui sont à privilégier (plus que les fibres insolubles) aux personnes atteintes de diabète de type II, d’obésité, et celles touchées par différentes maladies cardiovasculaires.
      Ses vertus sont donc multiples et tout à fait utiles dans le cadre d’une démarche de perte de poids, non seulement pour son action sur le sucre mais aussi pour son rôle concernant la satiété et le bon fonctionnement du transit. Baomix apporte aussi les bienfaits du bio puisque le produit est 100% naturel, garanti sans additif, comme tous les produits du laboratoire Biologiquement.

      De plus des études sur des feuilles de corossolier ont montré ses bienfaits thérapeutiques sur le tissu pancréatique soumis à un stress oxydatif induit. Sous l’action de l’extrait de la feuille séché, une régénération des îlots pancréatiques chez des patients a été observé, ainsi qu’une action hypoglycémique qui reste très intéressante pour traiter le diabète. On a noté une réduction significative du cholestérol total, LDL et VLDL et une augmentation significative du taux de HDL et de l’indice anti-athérogène.

      Enfin pour le traitement naturel du diabète nous vous conseillons les gélules de berberine. En effet la berbérine plus efficace que la metformine contre le diabète. Cela fait longtemps qu’un essai clinique, publié dans la revue Metabolism, avait indiqué que la berbérine avait les mêmes effets que la metformine contre le diabète, sans en avoir les effets secondaires. Les chercheurs avaient conclu que les deux produits avaient « des effets identiques dans la régulation du métabolisme du glucose »

      Une récente étude synthétisant les résultats de 14 études d’intervention sur la berbérine (ce qui est énorme) a conclu que :
      Elle réduit le taux de sucre sanguin aussi bien que la metformine
      Mais elle diminue les lipides sanguins (cholestérol, triglycérides) mieux que la metformine.

      Et ce n’est pas tout. Les personnes qui prennent de la berbérine pourraient attendre des bienfaits trois autres niveaux :

      La berbérine ralentit la progression du cancer de la prostate (qui concerne tous les hommes à partir d’un certain âge) ;
      Elle aurait des vertus dans la prévention de la maladie d’Alzheimer
      Elle diminue le risque de maladie du cœur et des artères.

      La berbérine agit sur un régulateur du métabolisme de base, qui est d’ailleurs présent chez tous les animaux et toutes les plantes : l’AMP-activated protein kinase (APMK).
      En augmentant l’activité de l’APMK, la berbérine est ainsi capable d’activer le métabolisme, c’est-à-dire accélérer le mécanisme de transformation des nutriments (glucose, lipides) en énergie cellulaire.
      C’est ainsi que, pour les personnes souffrant de diabète de type 2, où les cellules n’absorbent plus assez le glucose du sang, par manque d’insuline ou de sensibilité à l’insuline, la simple prise de berbérine permet d’augmenter l’absorption du glucose par les cellules, d’augmenter la sensibilité à l’insuline, et réduire la production de glucose par le foie.

      En complément de ces trois produits principaux pour guerir du diabete, vous pouvez prendre en compléments alimentaires ces trois produits qui ont un impact positif prouvé sur cette pathologie : la feuille de moringa, la feuille de papaye et la baie de goji Himalaya.

      Tous ces produits naturels sont proposé à la vente sur la boutique en ligne du laboratoire Biologiquement.
      Prévenir le diabète avec le jeûne intermittent
      En jeûnant, vous améliorez votre sensibilité à l’insuline (limite l’insulinorésistance). En réduisant les glucides, vous réduisez sa production. Deux bonnes choses !
      L’association du jeûne intermittent et d’une alimentation faible en glucides s’avère être une combinaison extrêmement efficace.
      La méthode la plus souvent retenue pour le jeûne intermittent est tout simplement d’augmenter sa période de jeûne nocturne en ne prenant pas de petit-déjeuner. Oui oui. En ne prenant pas de petit-déjeuner. Et forcément, ça heurte nos convictions profondes. Le médecin scolaire nous a si souvent expliqué qu’il fallait bien manger le matin : un laitage, un fruit, des céréales… Et vous entendez le même prêchi-prêcha dans les émissions de télévision.
      90% des Américains prennent un petit-déjeuner… et 50% des Américains sont en surpoids.
      L’idée de base du jeûne intermittent est donc qu’en prolongeant la période de jeûne au-delà de 8 à 10 heures, la sensibilité à l’insuline est encore plus élevée, ce qui améliore très nettement le métabolisme et des glucides… et le métabolisme tout court.
      La question est avant tout de savoir combien de temps vous restez à jeun entre vos repas.
      Vous pouvez éliminer le petit déjeuner ou le dîner, ou de manger que dans un laps de temps réduit, de 15h à 20h par exemple et ainsi reposer tous vos organes pendant ce jeûne, ils vont d’eux même se régénérer.
      Bien à vous
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recherche

Produit antioxidant anti-cancer naturel puissant

Suivez-nous sur note page Facebook

Boutique Biologiquement.com
Suivez-nous sur :